Sténoses du canal rachidien

 Sténoses du canal rachidien – exostoses :

NOUVELLE TECHNIQUE OPÉRATOIRE AVEC UTILISATION D'UN LASER

Une sténose du canal rachidien est un rétrécissement du canal rachidien qui provoque de fortes douleurs récurrentes au dos et aux jambes ainsi que des crampes.

Qu'est-ce qu'une sténose du canal rachidien et quels en sont la cause et les symptômes ?

Notre longue expérience montre que les sténoses du canal rachidien se produisent de plus en plus souvent chez les patients actifs âgés de 50 ans et plus. La sténose est un épaississement des articulations vertébrales qui est provoqué avant tout par un gonflement des capsules. La sténose rétrécit alors le canal rachidien (ou canal vertébral) et provoque une pression sur les nerfs qui s'y trouvent. Un tel rétrécissement ne se répartit pas uniformément sur tout le canal rachidien, mais se concentre sur des zones précises de la colonne vertébrale, à savoir celles qui sont soumises à de fortes pressions. Si une personne exerce pendant une longue période de temps un travail répétitif et physiquement fatigant, les os qui sont fortement mis à contribution « s'épaississent », y compris ceux du canal rachidien. Une sténose du canal rachidien est souvent la conséquence d'un travail physique intense qui a fatigué le dos.
Les nouvelles techniques opératoires sont peu invasives et tout à fait appropriées à l'élargissement du canal rachidien.

Comment une sténose du canal rachidien peut-elle être traitée ?

NOUVELLE TECHNIQUE UNIQUEMENT PROPOSÉE DANS LE SERVICE DES DOCTEURS HOOGLAND ET ZEEGERS

Décompression endoscopique en cas de sténose

Wirbelkanal
Sténose du canal rachidien 1

Le docteur Hoogland a développé une nouvelle technique pour le traitement des sténoses du canal rachidien. A l'aide d'un endoscope et d'un laser, la sténose est éliminée en douceur. Cette technique comporte beaucoup moins de risques que les autres techniques existantes, le temps d'opération étant lui aussi nettement plus réduit. Les formations osseuses saillantes sont éliminées lors de la décompression, permettant ainsi de remédier à la pression douloureuse sur les nerfs situés dans la moelle épinière. La décompression est une intervention chirurgicale peu invasive qui peut être pratiquée sous anesthésie locale. Chez les patients dotés d'un bon état physique général, l'opération peut s'effectuer de manière ambulante.

Décompression microscopique en cas de sténose

Wirbelkanalstenose
Sténose du canal rachidien 2

Dans certains cas, comme par exemple les sténoses importantes ou bien la présence de symptômes dans les deux jambes ou dans plusieurs endroits de la colonne vertébrale, il est nécessaire d'utiliser un microscope chirurgical spécial. Comme cette intervention emploie un microscope, elle doit s'effectuer sous anesthésie générale. Comme dans le cadre des traitements dentaires, les microfibres de l'appareil éliminent millimètre par millimètre les os saillants jusqu'à ce que les nerfs atteints aient retrouvé leur place d'origine. Cette opération est sans danger pour la stabilité de la colonne vertébrale. Pour chaque étage de la colonne vertébrale, il est nécessaire de pratiquer une incision de 5 cm de longueur dans le dos. Si la colonne vertébrale présente déjà une instabilité (comme une spondylite par exemple), les vertèbres concernées sont alors stabilisées au moyen d'une bande en polyéthylène, très bien supportée par le corps humain. Dans les deux cas, le patient peut se lever et marcher deux heures après l'opération et peut en général quitter la clinique deux jours après.

Pour le patient, ce type d'opération est beaucoup plus facile à supporter que les autres techniques opératoires.
Les résultats obtenus par cette méthode dépassent de loin ceux des techniques traditionnelles, comme la laminectomie qui oblige de retirer une grande partie des arcs vertébraux.

Quel traitement postopératoire et quelles mesures de réhabilitation sont nécessaires?

Un jour après la décompression microscopique, nos patients sont à nouveau examinés et informés de la procédure postopératoire. Afin d'optimiser le résultat de l'opération, les patients doivent commencer une physiothérapie environ deux à trois semaines après l'intervention. La physiothérapie et les mesures postopératoires appropriées (mesures destinées à ménager le dos) sont discutées avec le patient et lui sont fournies par écrit. La physiothérapie peut être effectuée de manière ambulante dans notre centre de réhabilitation ou bien dans le lieu d'habitation du patient. En cas de questions, nos physiothérapeutes se tiennent en permanence à la disposition des patients. Trois mois après la décompression, le patient est soumis à un examen neurologique et orthopédique de contrôle et sa force musculaire est testée au moyen de l'appareil MedX (un appareil de musculation faisant travailler les extenseurs lombaires). Un corset réalisé sur mesure doit être porté environ deux semaines après la décompression microscopique.

Quel est le taux de réussite d'une telle opération ?

Depuis 1989, le service du docteur Hoogland de la clinique Alpha a traité au moyen de la décompression microscopique environ 1 300 patients atteints d'une sténose du canal rachidien. Dans 85 % des cas, l'opération a conduit à un résultat très bon, voire excellent. Comme une sténose du canal rachidien signifie que les nerfs de la moelle épinière du patient ont été coincés pendant une longue période de temps, le délai de convalescence est de trois à quatre semaines.

Thérapie de la douleur

Retourner aux hernies discales des vertebes cervicales

Aller á l'abrasion